airplanearrow-downarrow-leftarrow-rightarrow-topbrowsebucket-colorbutton-arrowbutton-backcircle-arrowclockcompassdiscountdownload-areadownload-file-greendownload-filedownloademailexternal-linkfaxfiltergridlight-bulblogo-sanmarcomap-markermarker-buttonmarkermarkerspaint-jarprintprodotti-cercaprodotti-finitureprodotti-sistemireserved-arearetailersrollerroutesearchsharesightslider-arrow-leftslider-arrow-rightsocial-facebooksocial-googleplussocial-instagramsocial-linkedinsocial-pinterestsocial-twittersocial-youtubesocialtelephoneuserwebwsdyou-are-here

MEETING DE PRINTEMPS "LA VILLE DU FUTUR "

Date de publication:: 07/04/2017
Catégorie: NOUVELLES
Typologie: Particuliers


 

 

Le Meeting de printemps du 5 avril, organisé par la Fondation pour le Développement durable, en préparation des états généraux de la Green Economy 2017, a été axé sur la présentation du Manifeste de l’économie verte pour la ville du futur.

Colorificio San Marco, depuis toujours attentif aux thématiques de la durabilité environnementale et de l’économie verte, membre de la Fondation pour le Développement durable, a participé à la réalisation de ce manifeste. 

 

 

5 AVRIL 2017 − MAISON DE L’ARCHITECTURE (ROME)

Le meeting a débuté par une intervention de Gian Luca Galletti, ministre de l’Environnement et de la Protection du Territoire et de la Mer.

Ont ensuite introduit le projet Edo Ronchi, président de la Fondation, et le professeur Fabrizio Tucci, coordinateur du groupe de travail "Pour un manifeste de l’économie verte pour l’architecture et l’urbanisme".

L’événement a également vu la participation d’intervenants d’un haut niveau professionnel.

 

 

LE MANIFESTE DE L’ÉCONOMIE VERTE POUR LA VILLE DU FUTUR

Ce Manifeste affronte les principaux problèmes des villes contemporaines, tels que le changement climatique et la dégradation environnementale et sociale. Il analyse les causes et définit les lignes d’action pour la conception d’un futur désirable dans les lieux du quotidien et leurs communautés.

Aujourd’hui, l’architecture et l’urbanisme jouent un rôle fondamental dans le secteur du bâtiment, mais ce n’est que si celles-ci s’attachent en toute conscience à la recherche et à la technologie, qu’elles pourront contribuer à relancer et requalifier le secteur.

Les territoires doivent être considérés comme de véritables lieux d’agrégation, raison pour laquelle les villes qui regardent vers le futur doivent renforcer les réseaux et les connexions, promouvoir la recherche et l’éco-innovation, si elles veulent être des centres de l’économie, de la connaissance et de la durabilité.

 

 

POUR DE PLUS AMPLES INFORMATIONS, TÉLÉCHARGEZ LE MANIFESTE